Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme….

Nos poubelles contiennent en moyenne 30% de matière organique. Le compostage individuel est un moyen efficace, peu onéreux et utile pour éliminer ce type de déchet.
Le compostage individuel consiste à transformer naturellement (sous l’action de micro-organismes) les déchets organiques (épluchures, reste de repas..) issus de votre ménage.
Il se pratique à l’aide d’un composteur individuel (fourni gratuitement par la Communauté de Communes) ou en tas. L’humus produit pourra être utilisé pour fertiliser votre potager et vos fleurs d’ornement.

Que peut-on composter ?

Le composteur individuel permet de composter principalement les déchets de cuisine : épluchures, coquilles d’œufs, marc de café, filtre en papier, pain, fruits et légumes abîmés, sopalin, fleurs fanées, etc.
Les déchets issus du jardin peuvent également se composter. Par contre, il sera préférable de faire du compostage en tas pour :
Les tailles, les branches, la tonte de gazon, les feuilles, les fanes de légumes, etc.

Comment se procurer un composteur individuel ?

En remplissant le formulaire. Vous serez invité à participer à une réunion d’information (d’une heure environ). Le composteur vous sera remis gratuitement* à l’issue de la réunion.
Il s’agit d’une mise à disposition donc si vous quittez le territoire communautaire, vous devrez restituer le composteur.
*dans la limite d’un composteur par foyer

Et si vous fabriquiez votre composteur ?

Vous pouvez réaliser vous-même votre bac à compost en réalisant soit :

  •  Un bac cubique en bois à base de planches ou de rondins
  •  Un treillis métallique recouvert d’une natte de roseaux

Liste des produits compostables

Il convient d’équilibrer à 50/50 produits azotés et produits carbonés

PRODUITS CARBONÉS
Sopalin
Carton brun déchiré
Cendre
Journal
Sciure non traitée
Broyat de branches (à disposition gratuitement en déchèterie)

PRODUITS AZOTÉS
Épluchures
Reste de repas (sauf produits carnés, poissons et produits laitiers)
Marc de café
Sachet de thé

Comment composter ?

Tout d’abord, le choix de l’emplacement du composteur est important. Il doit se situer dans une zone ombragée, à proximité de la maison pour être facile d’accès en hiver.
Il sera positionné directement sur le sol. Il est important de ne pas imperméabiliser la base (dallé béton ou bâche plastique) pour permettre aux micro-organismes et lombrics de remonter dans le composteur.
Ensuite, il faut bien mélanger les déchets entre eux. En effet l’équilibre du rapport carbone/azote doit être maintenu.
Il faudra également maintenir un taux d’humidité suffisant afin de favoriser le développement bactérien. L’humidité sera maintenue par un arrosage volontaire ou bien en laissant le couvercle du composteur ouvert par temps pluvieux.
Pour finir, le compostage repose sur le principe de la fermentation, les micro-organismes doivent être oxygénés en réalisant un retournement du compost.